Smart FM: un modèle contractuel innovant

01 décembre 2017

Les nouveaux modes de travail poussent les acteurs du FM à réinventer leur modèle d’affaires

À l’heure du « smart building», bon nombre de gestionnaires ne disposent même pas d’une base de données centralisée ; et quand il y en a une, elle est souvent mal documentée.  D’où la nécessité de faire appel à des spécialistes pour réaliser un état des lieux de ce qui est disponible et de ce qui est attendu, et ensuite traiter les priorités. Il n’est pas nécessaire d’investir dans un système d’information trop complexe. Une approche simple et collaborative suffit, ne serait-ce que pour avoir des plans à jour ou de l’information relative à l’occupation des bureaux.

Car aujourd’hui ce qui importe aux acteurs de l’immobilier, c’est d’optimiser la gestion de leurs bâtiments et d’améliorer la rentabilité des postes de travail tout en offrant aux occupants des services améliorés voire renouvelés.

Vers une transformation des services

Face aux nouveaux concepts d’espaces de travail, la nouvelle vocation du facility management doit être réorientée vers le collaborateur, lequel devient le véritable client final. Les nouveaux lieux de vie encouragent des innovations multiples en termes d’aménagement, de mobiliers, mais également au niveau des offres de services apportées.

La digitalisation comme vecteur de la transformation

Si, hier, les technologies numériques étaient cantonnées à la notion de « système d’information »,  aujourd’hui elles sont partout et autant que possible orientées utilisateur final. Elles représentent une opportunité formidable dans le cadre d’une refonte des services et permettent un meilleur dialogue avec les utilisateurs.

Le challenge est donc double pour les entreprises : ne pas se lancer dans la mise en œuvre tous azimuts de technologies dont la pérennité n’est pas encore démontrée et devoir désormais gérer une quantité d’informations gigantesque. AREMIS a développé une méthodologie opérationnelle en plusieurs étapes clefs, combinant la construction d’un socle référentiel pérenne et la capacité à accueillir de manière ouverte des informations vivantes issues de sources actives, existantes ou à venir.

Le smart FM se construit sur cet équilibre entre la vision long terme structurante et l’agilité intrinsèque à l’innovation servicielle et technologique.

 

Pour plus d'informations: Lisez l'article complet ici

Contact AREMIS: e-mail: p.lusteau@aremis.com